Pourquoi et comment devenir MSU ?

Publié le 1 octobre 2018 Mis à jour le 14 février 2019
Pourquoi devenir MSU ?
Pour partager vos connaissances et votre savoir-faire aux futur.e.s con.frère.sœur.s.
Pour faire découvrir et apprécier aux étudiants la richesse et la réalité de leur futur exercice.
Pour permettre de former les futurs généralistes dont les patients et le système de santé ont besoin.

Devenir MSU est aussi un moyen de prévenir l’épuisement professionnel en prenant du recul sur sa pratique et en partageant avec un futur confrère.
Cela permet de se remettre en question, de mettre à jour ses connaissances et de diversifier sa pratique en tirant bénéfice de la formation continue, de l'enseignement, de la recherche.


Comment devenir MSU ?
  • Conditions d’exercice :
Etre médecin généraliste installé depuis 2 ans au moins pour les internes ou 1 an pour l’accueil des externes, ou en collaboration.
Ne pas exercer une médecine à exercice particulier de manière prépondérante (homéopathie, ostéopathie, mésothérapie, acupuncture…).
Exercer selon la définition européenne de la médecine générale (Wonca 2002) et en mettant en œuvre les 6 grandes compétences décrites du métier de médecin généraliste.
La patientèle du MSU doit être suffisante pour faire découvrir à l’étudiant les divers champs de la médecine générale, avec un minimum recommandé de 2500 actes par an. De même, la patientèle ne devra pas être trop importante pour ne pas nuire à la disponibilité du MSU à l’égard de l’étudiant, avec un maximum recommandé de 7000 actes par an.

  • Conditions de formation :
Il est nécessaire de suivre un séminaire de formation à l’initiation à la maitrise de stage organisé par le CNGE et indemnisé en plus du quota OGPDC dont les dates de formation sont disponibles sur le lien suivant : https://www.cnge.fr/