3e cycle des études médicales : Les stages

Publié le 5 octobre 2018 Mis à jour le 7 janvier 2020

Le D.E.S de médecine générale nécessite d’avoir validé 6 semestres de stage.

Organisation des stages
La maquette officielle précise qu’il est nécessaire d’avoir validé :
• Un semestre en Médecine générale ambulatoire de niveau 1 (SN1) auprès d’un ou deux enseignants maître de stage des universités (MSU) agréés
• Un semestre hospitalier agréé « Urgences »
• Un semestre hospitalier agréé « Médecine polyvalente Adulte »
• Un semestre agréé « Santé de la femme »
• Un semestre agréé « Santé de l’enfant »
• Un semestre en Médecine générale ambulatoire de niveau 2 (SN2) (stage ambulatoire en soins primaires en autonomie supervisée (SASPAS)) auprès d’enseignants MSU agréés

Avec la réforme du D.E.S, sont individualisées 2 phases avec une majoration de la part ambulatoire :
  • La première année avec la phase socle : 2 semestres dont un stage aux Urgences adultes et un stage ambulatoire SN1
  • La deuxième et troisième année avec la phase d'approfondissement : 4 semestres dont un stage en Médecine hospitalière polyvalente adulte (gériatrie, médecine interne, médecine polyvalente…), un stage santé de la femme en ambulatoire (praticien ayant une activité importante de gynécologie et/ou en centre de protection maternelle et infantile (PMI)) ou en hospitalier, un stage santé de l’enfant en ambulatoire (praticien ayant une activité importante de pédiatrie et/ou PMI) ou en hospitalier (pédiatrie générale ou urgences pédiatriques) et un SN2.
Le département de médecine générale à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC) a effectué très rapidement et rigoureusement le travail de recrutement et de formation permettant l’application de cette réforme. Le stage ambulatoire de niveau 1 est proposé dès la première année du D.E.S pour l’ensemble des internes de la cohorte 2018-2019. De même, les internes feront tous un SN2 en 3e année comme la maquette du D.E.S le prévoit. En ce qui concerne les stages santé de la femme et de l'enfant, sauf exception, la commission locale a fait le nécessaire pour que tous les étudiants puissent faire leurs stage dans les 2 pôles. Dans le cas où ils n’auraient pas été en mesure de réaliser l’un des deux, ils feront un semestre libre dans un lieu agréé Médecine Générale, généralement hospitalier en médecine polyvalente, ou un 2e SN2 si des lieux de stage sont disponibles pour ce faire.

Lieux de stage

Vos stages en médecine générale seront réalisés chez des maîtres de stages des universités, formés à la maîtrise de stage, ayant signé une charte d’engagement et exerçant dans des structures de soins telles que cabinets médicaux, maisons de santé pluriprofessionnelles à vocation universitaire et centres municipaux de santé. Ils exercent majoritairement dans les départements du Val-de-Marne (94) et de la Seine-et-Marne (77) et une minorité dans l’Essonne (91) à Paris (75) et en Seine Saint Denis (93). Nous mettons un point d’honneur à proposer majoritairement des binômes avec un lieu proche de l’UPEC et plus éloigné afin de varier les environnements d’exercice et d’éviter les lieux uniquement éloignés.

Temps de travail hebdomadaire
Statutairement, l’étudiant travaille à temps plein 5 jours par semaine : le stage occupe 8 des 10 demi-journées, 2 demi-journées étant consacrées au temps facultaire et au travail personnel :
• une demi-journée de formation par semaine « sous la responsabilité du coordonnateur de la spécialité », comptabilisée comme une demi-journée de temps de travail effectif,
• et une demi-journée de temps personnel de formation « de consolidation de ses connaissances et de ses compétences » à utiliser de façon autonome, non comptabilisée comme une demi-journée de temps de travail effectif, mais comptée dans les obligations.
Les vacances sont celles prévues par le statut de salarié de l’interne, soit 5 semaines par an (30 jours ouvrés, le samedi étant comptabilisé comme jour ouvré).

Le cursus de formation, la présence en stage, à la faculté et les travaux personnels, sont conçus pour rentrer dans ce temps de travail statutaire à temps plein, permettant un temps pour la vie personnelle et sociale.