Parcours : Polypathologies, maladies chroniques stabilisées

Publié le 7 octobre 2021 Mis à jour le 22 octobre 2021

Une réponse universitaire pragmatique proposée par des professionnels pour des professionnels

Les objectifs :

S’inscrire dans un besoin de santé publique et une demande des soignants : former les professionnels paramédicaux aux pratiques avancées dans le domaine des pathologies chroniques définies par le décret d’application de la loi du 26 janvier 2016 de Modernisation du Système de Santé (Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées, Maladie de Parkinson, Épilepsie, Accident vasculaires Cérébraux, Cardiopathies et maladies coronariennes, Diabète, Artériopathie Chronique, Insuffisance respiratoire chronique) et selon une approche transversale, pour les situations de polypathologie en soins primaires.


Le plus de la formation :

  • Une approche pluri-disciplinaire : Clinique, thérapeutique, qualité et sécurité des soins, éthique, organisation et parcours de soins, recherche
  • Une équipe pédagogique multidisciplinaire: infirmier(ères) de pratiques avancées, cadres, oncologues, onco-gériatres, pharmaciens, spécialistes en thérapeutique, formateurs en école d’infirmier(ères) ou de cadres, médecins de canté publique et repésentants des usagers.

Les compétences visées

A l’issue de la formation, le professionnel de pratiques avancées doit pouvoir maîtriser :
  • Les techniques de soins spécialisées pour les pathologies du décret.
  • Les outils d’évaluation et de gestion des situations de polypathologie en soins primaires.
  • Les divers outils d’évaluation clinique adaptés aux pathologies du décret et aux situations fréquentes rencontrées en soins primaires.
  • Le savoir-être dans la relation avec la personne soignée, ses proches et les soignants.
  • La surveillance experte de l’état de santé et la coordination du suivi clinique.
  • Les stratégies de promotion de la santé, comme l’éducation thérapeutique ou le conseil préventif.
  • La pratique clinique basée sur des preuves scientifiques visant la qualité, la sécurité et l’efficience des soins.
  • La connaissance de l’organisation des soins dans la structure où il exerce ainsi que celle d’autres systèmes de soins.
  • Le partage et les échanges avec ses partenaires dans des logiques de coopérations interprofessionnelles.
  • Les principes de responsabilité de sa profession : règles déontologiques, codes d’éthique et recommandations professionnelles.
  • Les principes fondamentaux de l'éthique
  • Les méthodes et outils des démarches d’amélioration continue de la qualité et sécurité des soins.
  • La prise en compte de l’expérience du patient.

Le public et pré-requis :

  • Diplôme d'Etat Infirmier
  • 3 ans d’expérience professionnelle minimum

Le programme : Formation en présentiel

  • 5 Unités d’Enseignement :
    - UE Bases Fondamentales
    - UE Clinique
    - UE Parcours de soins
    - UE Recherche
    - UE Anglais médical
  • Programme prévisionnel : 1 semaine par mois
  • De septembre à février

Stage

  • Stage de 4 mois entre le 1er mars et le 30 juin. Il est possible de faire la partie théorique du M2 une année et le stage l’année suivante.
  • Structures : hôpitaux, HAD, réseaux, maisons de santé pluriprofessionnelles. En dehors de l’établissement d’origine ou dans un service/pôle différent.
  • Encadrant : professionnel de pratiques avancées ayant un niveau universitaire ≥ M2, possibilité d’un binôme avec un professionnel de pratiques avancées et un médecin ou un professionnel paramédical ayant un niveau M2.
  • Objectifs du stage : exercice de Pratiques Avancées Infirmières dans le domaine des pathologies chroniques stabilisée ou de la polypathologie.
  • Champs : activités d’orientation, d’éducation, de prévention, de dépistage, d’évaluation, de surveillance et/ou techniques de soin pour des patients polypathologiques ou atteints d’une maladie chronique .
  • Mémoire et soutenance orale


Calendrier :

  • De septembre à février
  • Enseignement : 1 semaine par mois
  • Examens : Dernière semaine de février (date à définir)
  • Soutenance du mémoire : 2e semaine de septembre (date à définir)

Pour candidater :

  • Dossier de candidature en ligne : CV, lettre de motivation, diplômes, projet de stage
  • Ouverture des candidatures en ligne le 1er mars 2021 : https://candidatures.u-pec.fr
  • Projet de stage : sujet, lieu de stage et encadrant(s)
  • Les candidatures seront examinées par le comité pédagogique du DE2 qui donnera son accord pour l’admission

Tarifs (pour information)

  • Formation continue autofinancement : 1 800 €*
  • Formation continue prise en charge par l’employeur : 6 300 €*
  • *+ Frais d’inscription universitaire : environ 246 €

Informations complémentaires

  • 25 places
  • Possibilité de réaliser le DE IPA en 2 ans
  • Accès au campus numérique de la faculté «Cristolink» : https://cristolink.medecine.u-pec.fr/
  • Possibilité de logements à tarifs préférentiels

Contacts 

Secrétariat pédagogique :

  • Karine Hallou : karine.hallou@u-pec.fr

Scolarité : 

Département des études paramédicales - rdc - Bureau 108A
8 rue du Général Sarrail - 94010 Créteil Cedex
Tél : 01 49 81 35 71 / 01 49 81 35 53
mail : ipa@u-pec.fr
 

Le comité pédagogique de la mention 

  • Florence Canouï-Poitrine : Professeure de Santé Publique, Epidemiologiste
  • Service de Santé Publique Hôpital Henri-Mondor (APHP), Faculté de Médecine de Créteil (UPEC)
  • Bérengère Couturier : Cadre supérieure de Santé et docteure en épidémiologie, coordinatrice paramédicale recherche en soins des Hôpitaux Universitaires Henri-Mondor (APHP)
  • Sylvie Debray : Directrice Générale des Soins - Henri-Mondor (APHP)
  • Pascale Dielenseger : Cadre supérieure de Santé, Institut Gustave Roussy (Unicancer), Présidente de l’Association Française des Infirmières en Cancérologie
  • Patrick Farnault : Directeur de l’ESM, Faculté de Médecine de Créteil (UPEC)
  • Isabelle Fromantin : Infirmière de Pratiques Avancées, Institut Curie (Unicancer), Docteure en Biologie
  • Joseph Gligorov : Professeur d’Oncologie Médicale, Faculté de Médecine Sorbonne Université, Praticien Hospitalier, Service d’Oncologie Médicale, Hôpital Tenon (APHP)
  • Charlotte Joly : Praticien Hospitalier en Oncologie Médicale
  • Nathanël Lapidus : Maître de Conférence en Biostatistique, Praticien Hospitalier
  • Service de Biostatistique, Hôpital Saint-Antoine et Faculté de Médecine Sorbonne Université
  • Marie Laurent : Maître de Conférence des Universités en Gériatrie, Faculté de Médecine de Créteil (UPEC), Praticien Hospitalier, Service de Gériatrie, Hôpital Henri-Mondor (APHP)
  • Morgane Le Gal : Coordinatrice formations universitaires de l’ESM, Faculté de Médecine de Créteil (UPEC)
  • Dominique Letourneau : Professeur Associé, Faculté de Médecine de Créteil (UPEC), Président de la Fondation de l’Avenir
  • Bénédicte Lombart : Cadre supérieure de santé, docteure en philosophie pratique et éthique hospitalière, coordinatrice paramédicale recherche en soins des Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien (APHP)
  • Isabelle Mabit : Directrice des Soins, Hôpital Henri-Mondor (APHP)
  • Christine Mangin : Praticien Hospitalier Spécialisé en Gestion des Risques Qualité des Soins, (APHP)
  • Emilie Sbidian : Maître de Conférence en Thérapeutique, Praticien Hospitalier, Service de Derma- tologie et Centre d’Investigation Clinique , Hôpital Henri-Mondor et Faculté de Médecine de Créteil (UPEC)
  • Christophe Tournigand : Professeur d’Oncologie Médicale, Faculté de Médecine de Créteil (UPEC) Praticien Hospitalier, Service d’Oncologie Médicale, Hôpital Henri-Mondor (APHP)
  • Laurence Volmers : Cadre supérieure de santé et réfèrent qualité pôle Onco-Hématologie, Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien (APHP)