Diplôme d'Etat : Infirmier Pratiques Avancées

Parcours : Oncologie et onco-hématologie

Publié le 22 juillet 2020 Mis à jour le 23 juillet 2020

Une réponse universitaire pragmatique proposée par des professionnels pour des professionnels


Les objectifs :

S’inscrire dans un besoin de santé publique et une demande des soignants : former les professionnels paramédicaux aux pratiques avancées en soins en cancérologie (loi du 26 janvier 2016 de modernisation du système de santé).


Le plus de la formation :

  • Une approche pluri-disciplinaire : Clinique, thérapeutique, qualité et sécurité des soins, éthique, organisation et parcours de soins, recherche
  • Une équipe pédagogique multidisciplinaire: infirmier(ères) de pratiques avancées, cadres, oncologues, onco-gériatres, pharmaciens, spécialistes en thérapeutique, formateurs en école d’infirmier(ères) ou de cadres, médecins de canté publique et repésentants des usagers.

Les compétences visées

A l’issue de la formation, le professionnel de pratiques avancées doit pouvoir maîtriser :
  • Les techniques de soins spécialisées en cancérologie
  • Les divers outils d’évaluation clinique adaptés à la cancérologie
  • Le savoir-être dans la relation avec la personne soignée, ses proches et les soignants
  • La surveillance experte de l’état de santé et la coordination du suivi clinique
  • Les stratégies de promotion de la santé, comme l’éducation thérapeutique ou le conseil préventif
  • La pratique clinique basée sur des preuves scientifiques visant la qualité, la sécurité et l’efficience des soins
  • La connaissance de l’organisation des soins dans la structure où il exerce ainsi que celle d’autres systèmes de soins
  • Le partage et les échanges avec ses partenaires dans des logiques de coopérations interprofes- sionnelles
  • Les principes de responsabilité de sa profession : règles déontologiques, codes d’éthique et recommandations professionnelles
  • Les principes fondamentaux de l’éthique
  • Les méthodes et outils des démarches d’amélioration continue de la qualité et sécurité des soins
  • La prise en compte de l’expérience du patient

Le public et pré-requis :

  • Diplôme d'Etat Infirmier
  • M1 ou équivalent

Le programme : Formation en présentiel

  • 5 Unités d’Enseignement :
    • UE « Bases Fondamentales » et UE « Clinique »
    • UE Anglais professionnel et scientifique
    • UE Anglais professionnel et scientifique
    • UE Recherche
    • UE Parcours de Santé : Soins de Support » et UE « Parcours de Santé : Coordination des Soins
  • Programme prévisionnel : 1 semaine par mois

Le stage de Pratique Avancées en Santé Mentale et Psychiatrie

  • Stage de 4 mois entre le 1er mars et le 30 juin. Il est possible de faire la partie théorique du M2 une année et le stage l’année suivante.
  • Structures : hôpitaux, CLCC, HAD, réseaux, maisons de santé pluriprofessionnelles accueillant des patients atteints de cancer. En dehors de l’établissement d’origine ou dans un service/pôle différent.
  • Encadrant : professionnel de pratiques avancées ayant un niveau universitaire ≥ M2, possibilité d’un binôme avec un professionnel de pratiques avancées et un médecin ou un professionnel para-médical ayant un niveau M2.
  • Objectifs du stage : exercice de Pratiques Avancées Infirmières en cancérologie.
  • Champs : activités d’orientation, d’éducation, de prévention, de dépistage, d’évaluation, de sur- veillance et/ou techniques de soin pour des patients atteints de cancer.
  • Mémoire et soutenance orale


Calendrier :

  • De septembre à février
  • Enseignement : 1 semaine par mois
  • Examens : Dernière semaine de février 2021 (date à définir)
  • Soutenance du mémoire : 2e semaine de septembre 2021 (date à définir)

Pour candidater :

  • Dossier de candidature en ligne : CV, lettre de motivation, diplômes, projet de stage
  • Ouverture des candidatures en ligne en avril 2020 : https://candidatures.u-pec.fr
  • Projet de stage : sujet, lieu de stage et encadrant(s)
  • Les candidatures seront examinées par le comité pédagogique du M2 qui donnera son accord pour l’admission

Tarifs

  • Formation continue autofinancement : 1800 €*
  • Formation continue prise en charge par l’employeur : 6 300 €*
  • *+ Frais d’inscription universitaire : environ 246 €

Informations complémentaires

  • 25 places
  • Possibilité de réaliser le DE IPA en 2 ans
  • Accès au campus numérique de la faculté «Cristolink» : https://cristolink.medecine.u-pec.fr/
  • Possibilité de logements à tarifs préférentiels

Le comité pédagogique de la mention Psychiatrie et Santé mentale

  • Benjamin Besse : Professeur des Universités, Oncologue, Institut Gustave Roussy
  • Isabelle Borget : Maître de Conférence de Santé Publique, Pharmacienne, Institut Gustave Roussy
  • Florence Canouï-Poitrine : Professeure de Santé Publique, Epidemiologiste
  • Service de Santé Publique Hôpital Henri-Mondor (APHP), Faculté de Médecine de Créteil (UPEC)
  • Bérengère Couturier : Cadre supérieure de Santé et docteure en épidémiologie, coordinatrice paramédicale recherche en soins des Hôpitaux Universitaires Henri-Mondor (APHP)
  • Pascale Dielenseger : Cadre supérieure de Santé, Institut Gustave Roussy (Unicancer), Présidente de l’Association Française des Infirmières en Cancérologie
  • Isabelle Fromantin : Infirmière de Pratiques Avancées, Institut Curie (Unicancer), Docteure en Biologie, HDR
  • Joseph Gligorov : Professeur d’Oncologie Médicale, Faculté de Médecine Sorbonne Université, Praticien Hospitalier, Service d’Oncologie Médicale, Hôpital Tenon (APHP)
  • Nathanël Lapidus : Maître de Conférence en Biostatistique, Praticien Hospitalier
  • Service de Biostatistique, Hôpital Saint-Antoine et Faculté de Médecine Sorbonne Université
  • Marie Laurent : Maître de Conférence des Universités en Gériatrie, Faculté de Médecine de Créteil (UPEC), Praticien Hospitalier, Service de Gériatrie, Hôpital Henri-Mondor (APHP)
  • Bénédicte Lombart : Cadre supérieure de santé, docteure en philosophie pratique et éthique hospitalière, coordinatrice paramédicale recherche en soins des Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien (APHP)
  • Christine Mangin : Praticien Hospitalier Spécialisé en Gestion des Risques Qualité des Soins, (APHP)
  • Sandrine Richard : Oncologue Médicale, Praticien Hospitalier, Service d’Oncologie Médicale, Hôpital Tenon (APHP)
  • Christine Robin : Hématologue, Praticien Hospitalier Universitaire, Service d’Hématologie, Hôpital Henri-Mondor (APHP)
  • Emilie Sbidian : Maître de Conférence en Thérapeutique, Praticien Hospitalier, Service de Derma- tologie et Centre d’Investigation Clinique , Hôpital Henri-Mondor et Faculté de Médecine de Créteil (UPEC)
  • Christophe Tournigand : Professeur d’Oncologie Médicale, Faculté de Médecine de Créteil (UPEC) Praticien Hospitalier, Service d’Oncologie Médicale, Hôpital Henri-Mondor (APHP)