• Partenariats,

La Faculté de Santé, le GHU-APHP Henri Mondor et le centre hospitalier Sud Seine-et-marne ont signé le 25 février une convention d'affiliation

Publié le 11 mars 2022

Cette signature est une étape cruciale dans la consolidation du déploiement du projet médical universitaire de territoire au bénéfice de la population.

Convention affiliation
Convention affiliation
Cette signature est une étape cruciale dans la consolidation du déploiement du projet médical universitaire de territoire au bénéfice de la population. Un projet médical universitaire tourné vers la territorialisation et la gradation de l’offre de soins
Ancrage territorial de l’AP-HP dans le Sud de la Seine-et-Marne, le Groupe Hospitalo-universitaire AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri-Mondor est engagé en parfaite cohérence avec l’UPEC et sa Faculté de Santé dans une démarche stratégique structurante qui vise à construire un projet médical universitaire de territoire. Cela permettra de garantir une offre de soins de proximité, de référence et de recours, mais aussi d’enseignement et de recherche au bénéfice du territoire et de son bassin de population.

Fort des liens tissés entre eux ce projet s’inscrit dans une telle dynamique d’affiliation, afin d’irriguer et de renforcer le territoire avec une offre de soins experte et de recours, accessible à tous.

Elle traduit ainsi une volonté de répondre aux enjeux de gradation des soins sur un territoire dynamique et à forte poussée démographique, en proposant le maintien d’une offre publique experte sur le sud de la Seine-et-Marne.


Un nouveau modèle de dynamisme territorial porté par un changement complet de méthode de travail
L’affiliation offre l’opportunité de changer de paradigme. En privilégiant l’approche territoriale et populationnelle de l'offre en santé, il ne s’agit pas simplement d’une convention de partenariat ni d’association universitaire avec un GHT, mais de faire émerger un nouveau modèle de collaboration et de dynamisme territorial, tourné vers un objectif partagé et co-construit. Il s’agit d’organiser le territoire sud seine-et-marnais comme un territoire de santé académique et universitaire, dont l’attractivité sera renforcée par un accès lisible et facilité à une offre de recours et d’expertise, hospitalo-universitaire, de très haut niveau, mais aussi par un environnement scientifique universitaire impulsé par l’UPEC, Université engagée, et sa Faculté de Santé, tant en termes d’enseignement que de recherche.

Une telle ambition impose de nouvelles méthodes de travail. Aucune décision uniforme, aucun canevas type n’ont été proposés dans ce processus d’affiliation. Le CH « Sud 77 », le Groupe Hospitalo-universitaire APHP. Hôpitaux Universitaires Henri-Mondor, la Faculté de Santé ont au contraire investi leur énergie à personnaliser le besoin exprimé, à renforcer la souplesse des organisations mises en place, à adapter les pratiques professionnelles, et à activer les dispositifs et leviers complémentaires nécessaires pour répondre aux besoins de santé de la population. 

Les modalités de mise en œuvre de l’affiliation seront ainsi très opérationnelles, cela permettra de favoriser le développement de filières et de parcours en coordonnant les expertises de chacun des partenaires, en mobilisant des coopérations médicales, paramédicales ou universitaires afin de mettre à la disposition de la population la réponse la plus adaptée à leurs besoins de santé.
Chaque projet, parcours, collaboration est ainsi pensé. Cette philosophie partagée par les trois établissements est au cœur de cette affiliation et en sera son moteur.

Un comité de suivi pour consolider les engagements pris concernant les activités médico-soignantes, d’enseignement et de recherche
L’affiliation renforcera le territoire de santé universitaire et académique grâce à la complémentarité des actions mises en œuvre. L’accès renforcé à une offre publique de recours sera recherché grâce à la formalisation de filières de recours sur des pathologies complexes (cardiaques, dermatologiques, digestives et urologiques, médecine interne complexe, rhumatismales, osseuses, vasculaires et veineuses) et l’organisation de consultations avancées (cardiologie, chirurgie vasculaire, médecine interne), à la participation aux staffs médico-soignants (chirurgie orthopédique, médecine interne, rhumatologie), aux échanges de pratiques et aux lignes dédiées. Il s’agit aussi de faire face aux problèmes de démographie médicale et soignante en renforçant les temps médicaux partagés (dermatologie, cardiologie, chirurgie vasculaire, médecine interne), en développant les temps paramédicaux partagés (IPA, IDEC), en utilisant la télémédecine de manière coordonnée. Les activités socles du GHU à très haute valence HU et technologique (plateau HU de biologie-pathologie, centre interventionnel) seront accessibles au CH Sud 77.

Concernant l’enseignement universitaire et la recherche en santé, l’universitarisation des instituts de formation en soins paramédicaux se poursuivra, ainsi que l’accueil d’étudiants du 2ème cycle, le développement de programmes de DPC et de DU, la participation à des programmes de recherche et d’essais cliniques….

Un comité de suivi, réunissant des représentants du CH Sud 77, du GHU Mondor, de la faculté de santé, permettra de s’assurer que les projets portés dans l’affiliation seront déclinés de manière opérationnelle, que les engagements pris seront effectifs, que l’affiliation s’enrichira de nouvelles collaborations à pérenniser dans les années à venir.

Le projet médical universitaire de territoire au service de la population que traduit l’affiliation porte ainsi l’ambition d’un nouveau dynamisme territorial.
Deux autres affiliations sont à venir dans la même dynamique, entre le GHU Mondor, le groupe hospitalier sud Ile-de-France (Melun) et la Faculté de Santé de l’UPEC d’une part, et le GHU Mondor, le Centre Hospitalier Léon Binet (Provins) et la Faculté de Santé d’autre part. 

La signature de la convention d’affiliation a eu lieu le 25 février à Fontainebleau en présence d’Amélie Verdier, Directrice générale de l’ARS Ile-de-France, de Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP et de Frédéric Valletoux, Maire de Fontainebleau et Président du Conseil de Surveillance du CH Sud 77.

Edith Benmansour, Directrice générale du GHU, le Pr Bertrand Godeau, Président de la CMEL, le Centre Hospitalier Sud Seine-et-Marne, représenté par M. Benoît Fraslin, Directeur, le Dr Noureddine Harriche, Président de la CME et la Faculté de Santé de l’UPEC, représentée par le Pr Pierre Wolkenstein, Doyen de la Faculté de Santé, l’ont signée.

Crédit photo : hôpital Henri-Mondor AP-HP