• Information,

Licence Santé à l'UPEC : FAQ

Publié le 4 mars 2020 Mis à jour le 27 mai 2020

A la Faculté de Santé, la première année de la Licence Sciences pour la Santé Option Santé, Licence Santé, remplace la PACES dès la rentrée 2020.

Comment entrer en médecine à l’UPEC ?
Par les Licences Option Accès Santé (LAS) qui remplacent la PACES : à l’issue de la L1, L2 voire L3, l’étudiant entre en médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie, et par convention en masso-kinésithérapie*. Les LAS sont déclinées dans les différentes Facultés de l’UPEC. La Licence Santé de la Faculté de Santé s'appelle la Licence Sciences pour la Santé option Santé, c'est sous ce nom là que vous la trouverez sur Parcoursup.

Comment entrer en médecine à la Faculté de Santé (ex Faculté de médecine) ?
Dans Parcoursup, la LAS de la Faculté de Santé s’appelle Licence Sciences pour la Santé Option Santé. La première année de la LAS remplace la PACES. Elle permet l’accès dès la première année aux filières Maïeutique, Médecine, Odontologie, Pharmacie, et par convention en masso-kinésithérapie* (MMOP-K) ; l’accès aux filières MMOP-K sera également possible au cours des deuxième et troisième années de la LAS.

Combien de fois peut-on candidater aux filières médicales ?
- Les étudiants pourront candidater 2 fois, et seulement 2 fois durant la LAS. Cependant une seconde tentative nécessite d’avoir progressé au cours de son parcours et obtenu au moins 60 ECTS et validé une 2e année de licence.
- Les étudiants ayant déjà effectué une PACES ou une PACES Adaptée, peuvent s’inscrire en 1ère année de Licence Sciences de la Santé Option Santé toutefois ils ne pourront candidater aux filières MMOP et Kiné qu’à l’issue de la 2ème année (sous réserve d’avoir validé au moins 60 ECTS supplémentaires lors de leur seconde candidature).
- Les étudiants ayant effectué deux PACES peuvent s’inscrire en 1ère année de Licence Sciences de la Santé Option Santé mais ne pourront plus candidater aux filières MMOP et masso-Kinésithérapie.

Quelles spécialités l'élève doit-il choisir en Seconde puis en Première pour avoir des chances de réussir à devenir médecin ?
Compte tenu des différentes voies d’accès possibles aux études de santé, il n’y a pas de spécialités qui soient plus spécifiques que d’autres pour devenir médecin.
Pour réussir ses études, le lycéen doit s’attacher à choisir des enseignements de spécialité correspondant à ses intérêts mais aussi à ses capacités. De manière générale, un lycéen qui sait travailler et qui par voie de conséquence obtient de bons résultats dans les différents enseignements suivis, saura travailler en université et aura plus de chances de réussir.
Un élève, qui n’obtient de bons résultats que dans certaines matières, se trouvera plus en difficulté qu’un élève qui travaille de manière appliquée et équilibrée.
Les matières étudiées trouvant leur évolution dans les disciplines enseignées en université, il est certain qu’un élève ayant suivi les matières correspondant aux disciplines, pourra se trouver mieux armé, si tant est que les matières en question l’aient appris à raisonner et ne l’aient pas mis en difficulté.

Pour l’UPEC, un élève qui souhaite devenir médecin, devra donc s’intéresser aux matières scientifiques, sans que l’on attende de lui qu’il soit particulièrement bon en mathématiques. Pour avoir plus de chances de réussir et d’entrer en licence Santé*, le lycéen devra être bon dans les enseignements qu’il a suivis, quels qu’ils soient. Pour avoir une idée plus claire, le lycéen pourra simuler ses combinaisons de spécialités et découvrir les perspectives de formations et de métiers qui s'offrent à lui : http://www.horizons21.fr

Une prépa Santé est-elle utile pour réussir ses études de santé ?
Non et certainement non ce qui concerne l’UPEC. Les prépas proposent des contenus très stéréotypés qui ne sont pas adaptés à la licence Santé* de l’UPEC.
On peut penser qu’il est rassurant de suivre les cours d’une préparation santé, notamment quand l’élève rencontre des difficultés méthodologiques ou quand il a certaines lacunes. Cependant, du temps de la PACES, les prépas santé, souvent très onéreuses, ne garantissaient en rien la réussite des étudiants (parmi les étudiants qui ont pris une prépa en PACES, il y a toujours beaucoup plus d’étudiants qui échouent que d’étudiants qui réussissent).

Y'a-t-il toujours des numerus clausus ?
Les numerus clausus disparaissent et seront remplacés par les numerus apertus. Les facultés de médecine fixent le nombre d’admissions en 2e année en fonction des besoins territoriaux.
L'accès aux études de santé devient un examen. Pour poursuivre dans les filières médicales (MMOP), d'une part l’étudiant doit avoir validé sa première année et obtenu 60 ECTS et d'autre part franchir le seuil de sélection fixé par le jury. Il sera de même pour l'accès aux études de masso-kinésithérapie*.
Accès uniquement par la Licence Santé
 
Comment choisir entre parcours Accès spécifiques santé (PASS) et licence Accès santé (LAS) ?
Pour commencer, les universités proposeront dès la rentrée 2020-2021 une LAS ou un PASS (une formation avec une dominante santé) pour remplacer leur actuelle PACES. Quand une université proposera un PASS, elle devra aussi proposer des voies d’accès alternatives sous la forme de licence disciplinaire avec option santé, conformément à la loi.
Les élèves devront s’informer sur le contenu des formations de manière à choisir au regard de leurs capacités et de leurs intérêts. Il est recommandé aux lycéens de Terminale de choisir plusieurs universités pour multiplier leurs chances d’être acceptés en première année.

Un étudiant a-t-il plus de chance de réussir en PASS ou en LAS ?
Tout dépend de l’étudiant. L’élève, avant de s’engager dans une formation, doit prendre le temps de se renseigner sur les programmes et contenus des formations choisies.
Il faut savoir que si l’étudiant choisit le PASS, son inscription au parcours équivaut à sa 1ère tentative d’accès en MMOP. Au contraire, l’inscription dans une LAS l’autorise à repousser en 2ème année de licence sa 1ère tentative d’accès en MMOP. Il doit choisir en fonction de ses propres compétences (méthodologie, autonomie, …).

Quel est le nombre de places attribuées aux formations ? Jeanne
En dehors de l’accès à médecine pour lequel il y aura une augmentation de 20% sur 5 ans, il n’ y aura vraisemblablement pas de changements pour les autres parcours qui sont très professionnalisants.
Pour mémoire, en PACES, il y avait :
  • 175 pour médecine
  • 10 pour maïeutique
  • 16 pour odontologie
  • 56 pour pharmacie
  • 61 pour masso-kinésithérapie kiné auxquelles vont se rajouter 29 places suite à l’ouverture de l’école de masso-kinésithérapie de l’UPEC à Fontainebleau pour 2020-2021)
  • 16 pour ergothérapie
Quelles sont les poursuites d'études possibles après la première année de Licence Santé ?
Les possibilités sont :
- Admission en études de santé (MMOP) : La réussite de l’étudiant va varier en fonction de ses résultats et de la capacité d’accueil dans chaque filière.
- Les étudiants ayant obtenu des résultats supérieurs à 10 sur 20 mais ne leur permettant pas d’être admis en filière MMOP pourront en fonction de l’option choisie au deuxième semestre, paramédicale ou disciplinaire, et de leurs résultats à ces options, choisir de poursuivre dans l’établissement de formation paramédicale ou en deuxième année de licence disciplinaire. Ces étudiants pourront aussi s’ils le souhaitent poursuivre en deuxième année de licence Santé*.
- Les étudiants ayant obtenu une moyenne inférieure à 10 sur 20, devront candidater sur Parcoursup pour intégrer la 1ère année de licence à l’UPEC, dans la discipline choisie en option, ou dans une autre discipline, ou encore dans une autre voie (DUT, BTS, écoles spécialisées…).
- Les étudiants qui le souhaitent, pourront candidater une 2ème fois à une admission en MMOP après avoir validé au moins 120 ECTS.

Quels sont les débouchés de la deuxième et troisième année de Licence Santé ?
à l’issue de la deuxième année de la licence Santé, l’étudiant pourra accéder :
- à l’une des 3 formations d’ingénieurs proposées par l’ESIPE (50 places au total réservées par convention) et l’ESIEE-Paris (nombre de places à définir)
- à une licence professionnelle enBio-informatique, dans les métiers du Grand Âge, et en Prévention et Promotion de la santé)
- ou à une poursuite d’études en troisième année de licence ouvrant sur un master dans le domaine de la santé.

Quelles sont les chances d'accéder à MMOP, si l'étudiant le tente en L1, L2 ou L3 ?
Pour 2020-21, à l’UPEC, 70 % des places MMOP sont réservées aux étudiants issus de L1 et au moins 30% des places MMOP pour les étudiants issus de 2ème ou 3ème année.


Informations supplémentaires

Les métiers après la Licence Santé :
- Si l’étudiant désire entrer dans la vie professionnelle : il pourra choisir l’une des licences professionnalisante (cf. réponse au-dessus)
- S’il désire poursuivre, il pourra postuler à l’un de nos masters santé : https://sante.u-pec.fr/formation-continue/master-biologie-sante-et-sante

Les antennes Santé : Torcy, Sénart et Melun
Ne sont réalisés que les cours de la première année de la Licence Santé par rotation sur les différents sites. Sur le site de Sénart sont proposées des licences qui pourront être accessibles. Les antennes de Torcy et Melun ne disposent pas de locaux permettant d’accueillir les étudiants de deuxième année.
En savoir plus :
> Antenne Torcy
> Antenne Sénart/Melun

L'objectif et programme de la Licence Santé
> En savoir plus

Comment candidater ?
> Lycéens et bacheliers antérieurs : du 22 janvier au 12 mars sur www.parcoursup.fr
> Choisir :
Université Paris- Est-Créteil Val de Marne - UPEC (Paris 12)
Licence - Sciences pour la santé - option Santé